Coffret « piano » de résonance JMC pour Audemars Piguet

Le coffret de résonance Audemars Piguet a été conçu jusque dans ses moindres détails pour amplifier le son très ténu d’une montre à sonnerie. La vibration résiduelle de celle-ci prise sur le boîtier est en effet infinitésimale. Cette prouesse technique a été rendue possible par plusieurs moyens d’amplification acoustique. Tout d’abord, le résonateur est composé de deux tables d’harmonie ultra-fines en épicéa de résonance, supportées par une éclisse et reliées par une âme. Un barrage transversal en épicéa sur quartier collés à ces deux tables favorise les aigus générés par la montre à sonnerie. Trois cordes accordées aux fréquences de la montre apporte du sustain (longueur du son) au son très court des timbres et apporte un côté décoratif et ludique à l’objet. Ces cordes appuient sur un chevalet et assurent un meilleur contact table-chevalet. Un « champignon » est assujetti au chevalet et supporte la montre. Ce support est taillé très exactement aux cotes du boîtier pour assurer le meilleur contact possible. Une gravité supplémentaire est ajoutée à la montre pour améliorer la transmission de la vibration aux tables d’harmonie. Cette charge supplémentaire est assurée par un arc-boutant fixé au couvercle du coffret de résonance. Le poids du couvercle est ainsi transmis à la montre. Ce couvercle a une deuxième fonction : ouvert face à l’auditeur, il projette le son en direction de celui-ci. Le piano ou l’habillage a été réalisé en palissandre par le talentueux ébéniste et marquetteur Stéphane Lassueur. Le résonateur a donc été conçu comme un instrument de musique à part entière.

Plus qu’un simple amplificateur, le résonateur améliore par sa conception et le choix des matériaux la qualité du son. On quitte le domaine du « on/off », on entre dans une plus grande subtilité. Cet objet est aussi bien artistique qu’artisanal, poétique que concret, basé sur des techniques éprouvées, il est nouveau et touchant.

Présentation Distribution